article Compte-rendu de la croisière Wrangel, juillet 2018
RECHERCHER UN VOYAGE

Choisissez au moins un critère de recherche.

Retour
GRANDS ESPACES

Compte-rendu de la croisière Wrangel, juillet 2018

Avec notre guide Grands Espaces Lydie Lescarmontier

Croisière Wrangel : Samedi 7 Juillet

C’est tôt dans la matinée que l’ensemble du groupe Grands Espaces en quête d’aventure se rencontre à l’aéroport Charles de Gaulle. Direction Moscou pour la première partie de notre voyage. À l’arrivée, notre agent local Jenna vient nous accueillir. Philippe, notre représentant belge au sein du groupe n’a pas encore reçu sa valise… Les doigts sont croisés pour qu’elle arrive avant notre départ du soir. Notre premier contact avec la Russie sera très… routier… Moscou, ville immense nous accueille avec ses embouteillages et ses rues inondées par la pluie diluvienne. Des images bien loin des cartes postales russes que nous pouvons avoir en tête ! Mais nous voici déjà vite installés dans nos chambres confortables. Nous passons nous régaler d’un dîner frugal avant de bien vite regagner nos pénates. Bonne nuit !

Croisière Wrangel : Dimanche 8 Juillet

Le rythme est lent ce matin sauf pour Philippe qui dès l’aube est prêt à venir traquer sa valise dans les recoins de l’aéroport de Moscou. Après un petit déjeuner copieux, la belle nouvelle tombe et le voilà déjà en direction de l’aéroport avec Lydie pour récupérer l’heureuse retrouvée ! Pour le reste du groupe, certains courageux iront se mouiller pour retrouver la place rouge, et d’autres choisirons de découvrir le somptueux marché aux puces situé devant l’hôtel. Malheureusement la culture russe nous rattrape et nous découvrons le devenir d’un grand nombre d’animaux que nous sommes venus voir dans leur milieu naturel : des fourrures de renards à n’en plus finir, des têtes d’ours, des hermines… À 15h30, nous voilà repartis pour l’aéroport. En fin de journée, nous embarquons dans l’avion. Lydie et Vincent font la rencontre d’une jeune Evène, Sofia qui se confie à eux. Malheureusement, pour cette jeune de 23 ans, les Tchouktes ne sont qu’un peuple querelleur qui s’en prend à son peuple. Anadyr, une ville trop froide pour elle ! Rapidement, nous tombons tous de fatigue et chacun s’endort en vol au-dessus de la Russie…

Croisière Wrangel : Lundi 9 Juillet

Nous arrivons à 13h30 à l’aéroport d’Anadyr après une nuit à tourner dans des sièges inconfortables de l’avion. En arrivant, notre chauffeur, un véritable Tchoukte qui se dit un « urbain » d’Anadyr vient nous accueillir pour les formalités douanières. Nous attendons ensuite le bus jaune sans âge qui nous emmènera avec le reste du groupe vers notre tant attendu Professeur Khromov… Et pour nous c’est le dépaysement le plus total dans ce monde tout à l’Est. Nous embarquons à bord alors qu’un écureuil de terre nous reçoit, une tranche de pain de mie entre les pattes. À bord, on ne mentionne que lui qui semble avoir obtenu le rôle de mascotte. Chacun prend ses marques à bord de ce beau petit bateau rustique et déjà nous voilà en train de naviguer dans la baie d’Anadyr. Des bélugas accompagnent notre départ en marsouinant. Le voyage commence…

La fin de la journée est suivie par les briefings de rigueur sur le fonctionnement du bateau, la sécurité à bord et le programme du lendemain. Après l’entraînement, nous voilà déjà en direction du dîner… puis du lit ! Les 10 heures de décalage horaire se font ressentir. Fin d’une première belle journée sous le soleil de la Tchoukokta.

Croisière Wrangel : Mardi 10 Juillet

Vincent est aux jumelles. Il est à peine l’heure de commencer la journée qu’il a déjà repéré 3 ours bruns sur les collines. Une mère et deux petits. Les ours bruns sont malheureusement chassés et en les approchant en fin de journée nous les verrons s’enfuir à toute vitesse. Le petit déjeuner avalé, nous descendons dans la salle de conférence pour écouter le briefing avant l’utilisation des zodiacs. Puis 15 minutes plus tard, nous embarquons ! Direction Egvekinot. L’histoire de cette petite ville des côtes de la Kresta Baie est très chargée. Elle fut construite par les prisonniers du Goulag en 1946 pour en faire un port du complexe minier situé 200 km à l’intérieur des terres. Les prisonniers construisirent aussi la route qui mène à la mine.

Aujourd’hui, la Lul’tin est fermée, mais la ville et le port constituent le terminus des mines d’or récemment établies. Dans la matinée, nous visitons le Museum et déambulons dans les rues pour y découvrir ses habitants et les nombreux objets insolites qui aujourd’hui ont disparu de nos villes. Dans l’après-midi, nous repartons pour découvrir la fameuse route construite par les mineurs et passer le cercle polaire arctique… à la russe à bord de deux Ural (un 6WD russe). Mais ça sera sans compter les caprices d’un des deux véhicules qui avancera comme bon lui semble au rythme du refroidissement de son moteur ! Après une belle heure à contempler la toundra, nous repartons vers le navire pour une soirée plus courte. Décalage horaire oblige…

Croisière Wrangel : Mercredi 11 Juillet

C’est un grand ciel bleu qui se dresse au-dessus de la Presbrazhenya Bay, ou la « Baie de la transformation ». Qui sait par ce qui sera arrivé aux explorateurs qui l’auront nommée ? Nous entamons notre première croisière zodiac le long des incroyables falaises à oiseaux d’origine volcanique. Et les amateurs de coches sortent leur carnet. Ce sont un nombre incroyable de Guillemots (de Brunnich, de Troïl,…) de macareux (huppés, cornus), de stéariques, qui s’envolent devant nous, ou nichent à flanc de falaise. Chacun trouve sa place en fonction de ces spécificités ! Sur le chemin, un ourson brun et sa mère feront une apparition furtive, puis un morse à la peau rosée.

Dans l’après-midi, nous repartons en croisière d’exploration dans une baie inconnue par l’équipe du bord. L’idée ? Naviguer le long de la côte pour tenter de trouver tout animal intéressant. Nous ferons une belle rencontre avec un ours brun, une promenade dans un estuaire avant de débarquer rapidement au milieu des sols polygonaux et des silènes acaules ;)… puis de retourner rapidement au bateau ! Le soir, Grands Espaces nous propose un pétillant Néo-Zélandais pour fêter notre premier ours ! À la vôtre !

Croisière Wrangel : Jeudi 12 Juillet

08h30 et nous voilà déjà en train d’embarquer dans les zodiacs pour découvrir un lieu mythique de la Tchoukotka : L’allée des baleines, ou plus connue sous son appellation anglaise « Whale bone alley ». Ici, au 14e siècle, ont été érigées un grand ensemble de vertèbres, côtes et mandibules de baleines dont les origines restent encore mystérieuses. Les scientifiques ont découvert ce site en 1976 et lui ont trouvé plusieurs utilisations : tout d’abord celui de camp d’été pour la chasse à la baleine, qui comprenait des caches à viande, mais aussi celui de cérémonial et d’offrande aux Dieux de la mer. Les Tchouktes l’avaient installé, mais les Eskimo, arrivés il y a deux cents ans, s’en sont également servis.

Après le repas de midi, nous voilà repartis pour l’autre côté de l’île de Yttigran où se trouve un réseau de sources d’eau chaude, conséquence de la géothermie de la ceinture de feu du Pacifique. Un premier groupe part avec Chris pour se baigner… l’eau des sources étant bien trop chaude, même dans un climat arctique, il faut faire preuve d’inventivité pour y glisser un orteil. C’est le capitaine du bateau, parti en excursion et bien décidé à se baigner, qui lancera la mode : un premier saut dans l’eau froide de la rivière et le second dans la source ! Quant à l’autre groupe, il partira s’aventurer dans la tourbière à la recherche de gravelots, de grues du Canada, de bergeronnettes ou d’orchidées sauvages.

Une fois rentrés au bateau débute le récap avec le programme de demain : la découverte du mythique cap Dezhnev !

Croisière Wrangel : Vendredi 13 Juillet

Le détroit de Béring ! Enfin ! Enfin presque, puisque ce matin nous croyons sur parole Aaron lorsqu’il nous annonce que nous sommes arrivés au Cap Dezhnev. Ce cap est aujourd’hui déserté par les Russes qui y avaient délogé des populations tchouktches pour y installer un lieu d’observation stratégique pendant la guerre froide. Mais cette histoire est pour l’instant cachée derrière le rideau de brume qui l’entoure. Nous débarquons sur une plage caillouteuse pour ensuite trouver un accès vers le phare et les ruines des populations tchouktches. Aujourd’hui, les seuls habitants de ce cap sur les adorables Grands Écureuils qui commencent à installer leurs nids dans les pierriers pour l’hiver.

Dans l’après-midi, nous repartons vers un village qui a été pendant longtemps la capitale de la Tchoukotka. Après une longue avancée dans la lagune, les habitants (780 personnes, dont 250 enfants !) nous accueillent sur la plage puis nous partons vers le Musée pour découvrir l’histoire de la ville ainsi que le travail de l’ivoire de morse, des os de baleines, et des bois de rennes.

Après cette journée pleine d’émotions et ce retour bien trempé, nous apprécions le show de quelques baleines à bosse et un bon dîner… Bonne nuit à tous !

Croisière Wrangel : Samedi 14 Juillet

De la banquise ! Sur les côtes de la Tchoukotka ! Le programme de cette journée est déjà chamboulé dans la matinée par les éléments. La banquise nous oblige à faire le tour de Kolyuchin et nous arrivons dans ses environs qu’en milieu de matinée. Vers 09h30, nous pouvons observer aux jumelles la station météo et juste en dessous… notre premier ours polaire de la croisière ! Il est paisiblement installé sur un morceau de banquise côtière encore attaché à la côte. En moins de 15 minutes, nous lançons les zodiacs et nous voilà partis l’admirer de plus près. Il restera plutôt paisiblement installé et nous observera d’un œil distrait.

Dans l’après-midi, nous repartons vers le Sud Est dans le Kolyuchin Inlet pour atteindre la baie Belyaka et son milieu de toundra humide. Deux groupes se séparent : un premier qui rencontrera un scientifique fou perdu au milieu de la toundra qui fera une démonstration de bagage à notre groupe. Le second s’enfonce dans les herbes sèches pour y découvrir des plongeons à bec blanc, des labbes à longue queue qui pourchassent les insectes, des phalaropes à bec large, des cygnes du Canada, etc. Le tout avec en fond sonore le souffle des baleines à bosse et les nuées de moustiques assoiffées de touristes !

En fin de journée, nous entamons le briefing pour notre départ pour Wrangel avec quelques bulles qui célèbrent notre fête nationale. Bon 14 juillet depuis la Tchoukotka !

Croisière Wrangel : Dimanche 15 Juillet

Nous entamons cette journée par une grasse matinée bien méritée après ces quelques jours de croisière et nos 10 heures de décalage horaire. Aujourd’hui, nous naviguerons en direction d’abord de l’île Herald, la petite sœur de Wrangel pour atteindre ensuite notre destination vers l’Est. Depuis cette nuit nous sommes déjà au contact avec la glace. Notre progression est pour l’instant satisfaisante, même si nous savons que plus nous nous rapprocherons de Wrangel, plus elle sera difficile.

Dans l’après-midi, nous entrons dans un véritable rideau de brume qui ne se lèvera que lors de notre arrivée devant Herald… Puis nous changeons notre direction pour reprendre la route vers Wrangel.

À bord, deux rangers et la petite Aleftina se promènent dans les couloirs. Ils ont pris place à bord du bateau et ils nous accompagneront jusqu’à notre arrivée au nord de la Tchoukotchka sur le trajet du retour. En attendant, nous profitons avec plaisir des rires d’enfants à la passerelle !

La lumière commence à baisser et plusieurs d’entre nous ressortent une dernière fois après le dîner pour profiter de la banquise avant le lendemain. Et… c’est à ce moment qu’un ours décide de montrer le bout de son nez ! Et c’est le cas de le dire, car nous le croiserons dans l’eau, le museau pointant à la surface de l’eau. Cet ours curieux montera sur deux plaques de banquise en guise de show avant que l’on ne reparte ensuite en direction de l’Est.

Croisière Wrangel : Lundi 16 Juillet

Premier débarquement sur la mythique île de Wrangel ! Nous l’avons tous attendue, et c’est pour ça que nous sommes ici aujourd’hui. L’île de Wrangel fait rêver plus d’un et nous sommes vraiment heureux ce matin de pouvoir y poser nos premiers pas. Nous débarquons à l’est de l’île où un groupe de 3 rangers nous attend. Ils ont parcouru ces derniers jours le chemin entre la station et notre lieu de rencontre. Dans le parc de Wrangel, ils sont responsables du programme et de notre sécurité. Nous partons marcher vers le monument du Karluk, ce bateau canadien qui dériva dans les glaces pendant 6 mois avant que leurs membres d’équipage ne trouvent refuge sur l’île. Certains mourront pendant la traversée dans la banquise, d’autres du scorbut. Cette expédition donnera suite à celle d’Ada Blackjack dont on parlera pendant l’après-midi.

Au retour au bateau, les zodiacs doivent chercher leur chemin entre les plaques de banquise qui ont beaucoup bougé depuis le début de la matinée. Les rangers viennent manger à bord, mais très rapidement, nous devons annuler notre débarquement de l’après-midi et les ramener en urgence à la plage, la glace se refermant autour de nous. Le capitaine passera une grande partie de l’après-midi à essayer de nous sortir des glaces. Pendant ce temps, nous profitons des quelques morses croisés sur la banquise, et d’une conférence de Lydie sur la fabuleuse histoire d’Ada, cette Inuit de 23 ans qui participa à une expédition sur l’île de Wrangel en 1921.

Consulter la fiche voyage

Laissez un commentaire