article Résumé de la session annuelle d’exercices pour les guides Grands Espaces
RECHERCHER UN VOYAGE

Choisissez au moins un critère de recherche.

Retour
GRANDS ESPACES

Résumé de la session annuelle d’exercices pour les guides Grands Espaces

Fin mai, a eu lieu la session annuelle d’exercices pour les guides Grands Espaces. Un simple rappel pour certain, et une formation plus approfondi pour les autres. Cette réunion, comme chaque année à un triple but :
– Nous exercer, nous familiariser avec les procédures.
– Discuter et améliorer celles-ci dans un souci de formation permanente.
– Mieux nous connaître et nous rencontrer, tant pour les guides de terrain, qu’avec les responsables « bureau ».

 C’est le 29 mai que débute cette session. Aux alentours de 10h les guides sont accueillis comme chaque année, par Christian Kempf, à Viévy, au coeur des magnifiques paysages de la Bourgogne.

Après un café, la journée démarre par une introduction de Christian Kempf, qui rappelle les rôles d’un guide conférencier polaire, et la particularité de la fonction au sein de Grands Espaces. C’est aussi l’occasion de faire un point sur le programme des croisières prévues cet été, l’état de la banquise, des glaces, et du nouveau matériel, tels que des drones d’observation…

Christian Kempf rappelle aussi les rôles des coordinateurs et des photographes à bord des bateaux, ainsi que les nouvelles de la société Grands Espaces : recrutement, nouveaux bateaux et projets, et l’évolution vers plus de confort.

C’est ensuite autour d’Elisabeth Coelho, responsable de la formation et de la coordination de guides qui intervient sur le comportement que doit avoir un guide à bord des bateaux, ses tenues, sa relation avec les passagers.

Puis, Christophe Bassous, guide et chef d’expédition pour Grands Espaces, nous explique le protocole d’utilisation des armes de protection contre les ours blancs, ainsi que le nouvel armement des guides: le fusil à pompe.

En effet, s’il serait dramatique de tuer un ours, il est nécessaire que nos guides puissent se défendre et protéger les passagers en cas d’attaque d’un ours polaire.

Auparavant, nous utilisions des fusils de chasses classique. S’ils sont efficaces à longue portée, cette arme n’est pas forcément adaptée pour stopper net un ours à moins de 30 mètres en pleine vitesse.  L’utilisation d’une arme létale ne serait qu’en cas d’ultime recours et de danger de mort.

Christian Kempf est d’ailleurs revenu sur tout le protocole ours. En effet, toute une série de mesures sont prises afin d’éviter le contact avec un ours polaire. Pour des raisons de sécurité d’une part, et afin de ne pas perturber l’animal d’autre part.

Les guides présents ont donc pu prendre en main cette nouvel arme, et pratiquer avec des cartouches d’entrainement (non chargées en poudre), pour se familiariser à sa manipulation.

Après un déjeuner en plein air, et un retour à point du soleil, les équipes se retrouvent au très beau lac de Panthier, pour des exercices Zodiacs.

S’agissant de notre outil phare lors de nos croisières polaires, il est donc important de parfaitement le connaître, et de pouvoir répondre à toutes les situations.

Alain Desbrosses nous fait donc une explication succincte sur la manipulation du Zodiac, du moteur, et des protocoles de déplacement en exploration polaire.

Puis c’est la mise à l’eau, pour des exercices de repêchage d’homme à la mer, avec les différentes techniques. Nos guides sont amenés à tester les différentes techniques, car il est important de important de s’adapter en fonction de la situation : état de la mer, situation de stress de l’homme à la mer, poids, profils des personnes à bord du Zodiac.

D’autres exercices pratiquent sont effectués, tel que le retournement d’un Zodiac et le remorquage.

Le mercredi, la journée commence par une formation au tir pour certains de nos guides, qui seront amenés à porter une arme lors des débarquements. Un exercice toujours intense.

L’après-midi démarre par une formation de rappel aux premiers secours. Tous les guides Grands Espaces possèdent le brevet de secourisme, mais il est toujours bon de faire des « piqures de rappel » régulières. Cet atelier est effectué par le Dr Bernard Emmanuel.

En fin de journée, l’équipe rejoint Christian Kempf pour une conférence et table ronde sur « les dangers des ours et nos protocoles, comportement et armes ».

Il intervient ensuite sur les rôles de chacun à bord d’un bateau polaire : Chefs d’expédition, assistants, chef de plage, responsable armes à feu, responsable matériel, docteur, coordinateurs de croisière, photographe, responsable conférences… Chacun ayant un rôle bien défini, sans oublier qu’il s’agit d’une équipe et que la collaboration entre chaque élément est essentielle pour que les croisières se déroulent dans des conditions optimales.

La formation et exercices se terminent le jeudi, par une session de formation hélicoptère : assistant au sol.

Cette formation théorique et pratique permet aux guides de se familiariser avec l’appareils : ouverture, fermeture des portes, embarquement et débarquement des passagers, consignent de sécurité…

 

Les commentaires sont fermés !