article Soirée de lancement de nos nouvelles croisières en Amazonie
RECHERCHER UN VOYAGE

Choisissez au moins un critère de recherche.

Retour
GRANDS ESPACES

Soirée de lancement de nos nouvelles croisières en Amazonie

Nous avons le plaisir de vous inviter à notre événement de lancement de nos nouvelles croisières Amazonie 2019-2020, à bord du bateau « La Jangada ».

 

 

 

A cette occasion, bénéficiez de notre offre spéciale « soirée lancement »:
-5% pour toutes réservations de croisière en Amazonie pour la saison 2019-2020


RENDEZ-VOUS le Mardi 5 Juin 2018 à 17h45
A l’HÔTEL KERGORLAY LANGSDORFF ,
Situé au 9 Rue de l’Amiral d’Estaing, 75016 Paris

Demandez votre carton d’invitation (places limitées) avant le 31 mai
Par email: aurelie@grandsespaces.ch
Par téléphone: 03 51 251 251

 

 

Découvrez « La Jangada », un projet conjoint entre Bernard Ramus, créateur et propriétaire de l’Amazon Dream, et Grands Espaces:

Projet Jangada 

Bernard Ramus a passé sa vie à travailler dans la communication et le marketing à la foi en France et au Brésilqui est devenu son pays de cœur. Un jour en 1997, il a découvert un territoire exceptionnel aux abords de la ville de Santarém, située sur le fleuve Tapajós entre Manaus et Belém.

Tombé amoureux de cette région, il décide de la faire découvrir à d’autres, en démarrant la construction en 2004 d’un bateau : l’Amazon Dream. Il navigue à présent autour de Santarem, sur des croisières de 10 jours et 9 nuits, qui profitent à la fois du fleuve Tapajós, arrivant du Sud et de l’Amazone s’écoulant vers l’Est : deux écosystèmes très différents à découvrir.

Mais le bateau ne navigue pas seulement sur ces « fleuves mers », il entre dans les petits canaux, lacs, lagunes qui parsèment l’Amazonie. C’est une véritable immersion au cœur de la forêt, que l’on pourrait qualifier dans cette région, d’Amazonie « douce ».  L’Amazon Dream, est un bateau aux formes typiquement amazonienne, composé de 3 ponts. Un premier avec 5 cabines, un second avec le restaurant et 5 autres cabines, et enfin le troisième, où l’on retrouve le bar, et surtout un excellent point d’observation.


Il possède un tirant d’eau d’un peu plus de 2 mètres à l’arrière du bateau, mais seulement d’1m20 à l’avant, ce qui lui permet de « beacher » sur des bancs sables, qui apparaissent un peu partout sur le fleuve pendant la saison sèche.
C’est une région où la faune et la flore sont d’une richesse incroyable et les paysages magnifiques.

Au fil des 15 dernières années, Bernard Ramus et son équipe ont crée de véritables liens de confiance et d’amitié avec les différentes communautés indigènes de la région, les villages, et les « caboclos » (le peuple des eaux) qui vivent sur les berges du fleuve. Ce qui permet de faire découvrir une Amazonie authentique, loin, très loin des sentiers battus. L’Amazon Dream est le seul bateau à naviguer dans ces régions… Cela offre une expérience vraiment unique aux passagers, de pouvoir s’immerger complètement dans ce territoire riche de traditions, de légendes et d’histoires passionnantes.

Au bout d’une dizaine d’année à opérer ce bateau, Bernard Ramus a eu envie de rêver plus fort, d’aller plus loin dans une Amazonie plus sauvage, encore moins explorée. Pour cela, un nouveau bateau était nécessaire. Après y avoir beaucoup réfléchi, il a dessiné les plans de ce nouveau bateau complètement différent, avec l’appui d’un architecte naval Brésilien. Une foi le projet achevé, il présenta le projet à Christian Kempfet ensemble ils ont décidé de le construire.

Ce bateau, de type catamaran s’appel, « La Jangada ». L’origine de son nom vient d’un livre de Jules Vernes : « La Jangada ». Ce terme désigne un ensemble de troncs d’arbres que l’on lie ensemble, afin de descendre le fleuve. On faisait ça depuis Iquitos jusqu’à Belém pour transporter notamment du bois, et l’envoyer vers l’Europe. Jules Vernes, dans son livre écrit en 1873, raconte l’histoire d’une famille qui descend le fleuve, sur une « Jangada » de 200 mètres de longs et 100 mètres de large, sur laquelle on a construit une église, une maison et l’habitat des marins…

Le bateau est un catamaran en acier 29 mètres de long, 10 mètres de large, avec 3 pont et 1 pont d’observation et possède 12 cabines. Elles sont spacieuses, de 18m2 à 25m2 chacune avec de grandes fenêtres, ou des baies vitrées donnant sur des terrasses privées. Propulsé par deux moteurs, et de faible tirant d’eau, il permet de rentrer encore plus loin dans les petits canaux qui sillonnent l’Amazonie. Dans cette région reculée les petits bateaux sont rois. Il n’est pas possible de débarquer 100 passagers pour aller visiter un village d’indien, ou des peuples de l’eau que sont les « cabocles », c’est pourquoi Jangada n’aura pas plus de 12 cabines.

 

Pour ce nouveau bateau, deux itinéraires sont prévus :

La croisière des trois frontières des confins de l’Amazone et la croisière des 3 fleuves.

En réalité, on parvient à voir beaucoup de choses : toutes sortes de serpents comme l’anaconda ou le boa, mais aussi des paresseuxsingescaïmansdauphins
C’est aussi un paradis pour les ornithologues, puisque chaque jour des milliers d’oiseaux redessinent le ciel dans une palette infinie de couleurs

 

Les douze cabines, décorées dobjets indigènes et d’œuvres contemporaines offriront de 17 à 25 mètres carrés de luxe discret, avec une hauteur sous barreau de 2,20 mètres. L’espace intérieur en bois et tissus colorés participera au charme d’un bateau-boutique de haute qualité. Six suites sur le pont principal, avec de grandes fenêtres ouvertes sur les paysages traversés, les six autres sur le pont supérieur s’ouvrant sur une terrasse privée. Chacune des cabines comportera salle de bain et toilettes, douche d’eau chaude, un lit double 180/200 ou deux lits single 90/200 et climatisation.

 

Sur le pont supérieur, le restaurant sera un lieu privilégié pour goûter à des mets différents chaque jour dans une atmosphère agréable. Le chef brésilien défendra avec talent les produits locaux, proposant des plats inspirés de la cuisine amazonienne, une incroyable diversité de poissons (pirarucu, tambaqui, tucunaré), des spécialités aux saveurs exquises comme la feijoada ou le « bolinho de piracui »… Les fruits de la forêt cupuacu, bacuri, graviola seront à l’honneur pour de délicieux desserts.

Le bar lounge ouvert sur le grand spectacle de la nature, et un peu plus haut, le pont d’observation. Un espace privilégié pour compter les étoiles la nuit, admirer le coucher de soleil en fin de journée, admirer le réveil de la nature au petit matin, et observer la vie toujours animée défiler sur les berges du fleuve.

Un chef d’expédition guide naturaliste, un guide naturaliste et onze membres d’équipage répondront aux questions et aux attentes des voyageurs, tout au long de la croisière.

Les programmes du M/S La Jangada ont été conçus dans le respect d’une charte écologique et éthiquedont les objectifs incluent la préservation des sites visités et le respect des communautés qui nous accueillent. Les autorisations pour entrer dans les réserves et les parcs nationaux sont délivrées par l’Institut brésilien de protection de l’environnement, IBAM et ICM/Bio. Le caractère unique de ces croisières est également dû à des relations privilégiées établies depuis plusieurs années avec les responsables des différents villages. Pour rendre à l’Amazonie un peu de ce qu’elle offre aux voyageurs, Amazonia Tourism Cruise, contribue financièrement au soutien de projets locaux.

 

L’Amazonie, comme les régions polaires, est en danger, en grande partie à cause d’une déforestation intense. Chaque jour c’est une lutte pour protéger un peu plus la forêt. Aujourd’hui, on coupe les arbres principalement pour créer des espaces de pâturages, ou faire des plantations, mais aussi pour la revente de bois, et bois précieux. Même si cette activité est aujourd’hui très contrôlée, les dimensions de la forêt amazonienne en font une région difficile à protéger de ceux qui vols et abusent de sa richesse. Ses plus grands protecteurs, sont les indiens.

Les commentaires sont fermés !