article Compte-rendu du 2e voyage au Kamchatka, septembre 2018
RECHERCHER UN VOYAGE

Choisissez au moins un critère de recherche.

Retour
GRANDS ESPACES

Compte-rendu du 2e voyage au Kamchatka, septembre 2018

Avec Christophe Bouchoux :

ours kamchatka

Voyage au Kamchatka : Dimanche 16 septembre

Après avoir retrouvé une partie du groupe à l’aéroport de Paris, c’est par une belle matinée ensoleillée que nous nous envolons pour Moscou. Première escale de ce voyage exceptionnel.
Après avoir passé les contrôles drastiques de l’aéroport de Moscou Sheremetyevo, nous rejoignons notre correspondante locale Anna, puis les autres participants à ce voyage en provenance de Nice et Genève pour nous rendre à l’hôtel Sovietsky. C’est après être passé dans les embouteillages de cette capitale qui ne compte pas moins de 12 millions d’habitants que nous arrivons finalement à notre hôtel  : parfait exemple de l’époque du classicisme soviétique.
Pour clore cette journée, un délicieux repas typiquement russe nous attend dans une des salles de réception de l’hôtel conçues dans le style du XIXe siècle. Aucun doute, nous sommes bien en Russie !

Voyage au Kamchatka : Lundi 17 septembre

Après un copieux petit déjeuner, nous rencontrons notre guide local qui nous accompagnera tout au long de la matinée  : Irina.
Au cours d’un premier tour de ville en bus, nous avons l’occasion d’admirer au loin le bâtiment du FSB successeur du KGB soviétique, le parc Zariadié créé en 2017, d’une superficie de 13 hectares et construit à l’emplacement de l’ancien hôtel Rossiya. Son originalité  : Il présente des reconstitutions des principaux écosystèmes naturels de la Russie.
Nous contemplons également à distance la cathédrale du Christ-Sauveur.
Irina nous explique que cette bâtisse, a été édifiée une première fois entre 1839 et 1883 sur les plans de l’architecte russe Constantin Thon, en mémoire de la victoire de la Russie sur la Grande Armée de Napoléon Ier puis détruite sous Staline en 1931, avant d’être reconstruite pratiquement à l’identique entre 1995 et 2000. Notre premier arrêt s’effectue près de la place rouge au pied de la célèbre cathédrale de Saint Basile le bienheureux  : véritable symbole de l’architecture traditionnelle russe avec ses belles coupoles, toutes bien distinctes, sur lesquelles se mêlent couleurs vives et formes rondes. Irina nous comte une légende selon laquelle le Tsar Ivan le Terrible qui avait commandé la construction de la cathédrale pour célébrer la conquête du Khanat de Kazan a fait rendre aveugle Postnik Yakovlev, l’architecte de cette Cathédrale, afin qu’il n’en réalise pas une autre qui lui soit supérieure.

Nous avons la chance de découvrir la célèbre place rouge  : Oui, la chance ! Car notre guide nous explique qu’il est très rare d’y accéder aussi facilement en raison des nombreux évènements qui s’y déroulent au cours de l’année.
C’est l’occasion pour nous d’admirer l’ensemble des bâtisses qui ornent ce lieu unique : le musée historique d’état fait de brique rouge, la cathédrale de Kazan, le Goum : le magasin d’état universel qui accueille encore commerces et grands marchés, les remparts du Kremlin où nous entrevoyons les statues des hauts dignitaires et héros soviétiques. Après un temps libre pour prendre quelques photos nous repartons en bus pour nous diriger à l’entrée du Kremlin.
Tout comme la cathédrale de Saint Basile le bienheureux, le Kremlin de Moscou est également classé au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1990. Nous pénétrons dans cette forteresse située au cœur de Moscou pour découvrir une myriade de monuments.
À gauche de l’entrée se trouve l’ancien arsenal, construit par Pierre le Grand au début du 18e siècle. En face, le palais des congrès construit par Kroutchtchev en 1961 et qui peut accueillir jusqu’à 6000 personnes.

Face à l’ancien arsenal trône le roi des canons : tsar Pouchka. Ce canon de 40 tonnes, coulé en 1586, n’a jamais tiré. Le recul aurait été beaucoup trop important pour le bloquer.
Un peu plus loin, une autre curiosité : la plus grosse cloche du monde. Elle n’a jamais sonné, la cloche s’est brisée lors d’un incendie, un morceau de 11,5 tonnes s’est détaché. Après quelques mètres, nous arrivons sur la place des cathédrales. La place date pour l’essentiel du début du 15e siècle. À gauche se trouve la cathédrale de l’Archange Michel, avec ses 5 dômes dorés. À droite la cathédrale de l’Annonciation avec ses 9 dômes dorés qui fut l’ancienne chapelle privée des souverains. Nous entrons dans la cathédrale de la Dormition pour admirer les impressionnantes fresques et mosaïques qui ornent les murs de cette église.
Un dernier regard sur le palais à facette, le palais des terems, que nous pouvons également admirer depuis cette place, puis nous nous dirigeons vers les jardins du Kremlin magnifiquement fleuris avant de repartir pour déjeuner en face du Kremlin.
Après le déjeuner, nous partons en direction de l’aéroport afin d’embarquer pour 8h de vols à destination de Petropavlovsk : la capitale du Kraï du Kamchatka.

Voyage au Kamchatka : Mardi 18 septembre

C’est sous la pluie que nos participants retrouvent leurs guides, Anna et Christophe pour cette arrivée à Petropavlovsk. Le voyage a été long et le décalage horaire est lourd.

Après l’installation à l’hôtel Avacha, nous partons pour une visite du musée de la ville qui expose avec clarté l’histoire naturelle et humaine de cette région.

C’est en bus que se fait la visite de la ville. Monuments, vieux bâtiments, rues historiques, place centrale avec la statue de Lénine ; sont commentés par Anna.

Enfin, c’est au centre commercial, lieu de vie local que notre premier contact se termine devant les étals de poissons et d’œufs de saumon.

La fatigue se fait sentir et nous rentrons bientôt à l’hôtel pour diner de bonne heure et regagner les chambres afin de compenser les 10 h de décalage qui nous séparent de l’Europe.

Voyage au Kamchatka : Mercredi 19 septembre

Caprices de la météo oblige, nous commençons notre programme par la visite de la vallée des Geysers. C’est le premier voyage en hélicoptère pour nos participants et c’est avec un peu d’émotion que le premier décollage est vécu. Sur le chemin, nous nous attardons autour du volcan Karimsky dont le cratère fume. Puis nous atterrissons dans la vallée des geysers sous un ciel bleu, parsemé de quelques nuages blancs, qui nous fournit l’éclairage parfait. Nous prenons notre temps devant les geysers actifs, les marmites de boue bouillonnantes et tout ce versant de colline fumant de cette activité volcanique sous-jacente. C’est beau, c’est beau, c’est beau !

Un petit saut d’hélico plus loin et nous voici dans l’incroyable caldeira d’Uzon, ce cratère gigantesque aux lacs acides aux marmites d’où s’échappent de grosses bulles sonores. La toundra est à l’automne et les couleurs virent du rouge vif au vert léger. C’est beau, c’est beau, c’est beau !

Au retour, on s’arrête à Nyalychevo endroit connu pour ses sources chaudes et les plus courageux de l’équipe, prévenue par nos guides, sortent leur maillot pour une petite baignade à près de 40°.

Quelle 1re journée au Kamtchatka ! Ce soir, nous fêterons ça au restaurant coréen.

Voyage au Kamchatka : Jeudi 20 septembre

Nous partons de bon matin pour l’excursion en bateau qui va nous permettre d’explorer la fameuse baie Avacha, découverte par l’expédition de Béring. Deux petits yachts de plongée seront nos véhicules pour la journée.

Les conditions sont plutôt bonnes ce matin, quelques nuages blancs filtrent un peu le soleil mais la visibilité est bonne et la mer accueillante. La pointe blanche du Koryaksy trône au-dessus de la ville.

Le plongeur du bord disparait durant quelques minutes pour aller chercher des oursins tandis que les appareils photos sont occupés avec les rochers des 3 frères, gardiens mythiques de l’entrée de la baie.

En route vers les îles Starichkov, nous tombons sur deux baleines à bosse en train de se nourrir. Elles remontent à la surface toutes les 5 minutes pendant lesquelles nous les attendons avec intensité. Puis nous passons devant les îles où paraissent quelques phoques tachetés devant les étranges formations géologique qui pointent hors de l’eau telles des colonnes.

Le vent se lève, les vagues se forment. Deux autres baleines se montrent curieuses de nos embarcations et viennent tout proche se faire prendre en photo.

Quelques lions de mer de Steller sont perchés sur les îles afin d’éviter les vagues qui grossissent.

Malheureusement le capitaine décide de faire demi-tour car le vent forci.

Qu’à cela ne tienne, nous retournons dans la baie Avacha chercher abris dans la petite baie de Tikaia à l’eau lisse où nos participants s’essayent à la pêche en déjeunant d’une soupe de saumon.

Enfin, nous retournons vers la ville près des pêcheries où paraissent quelques énormes lions de mer de Steller, l’espèce mythique du Kamtchatka.

Retour au quai avant de profiter du soleil et de faire le tour du centre-ville à pied afin de prendre quelques photos, ce que la pluie du premier jour ne nous a pas permis de faire.

Une belle journée pleine de sel et de soleil

Voyage au Kamchatka : Vendredi 21 septembre

Ce matin c’est le départ pour Esso avec 8h de route à la clé. C’est l’occasion de sortir de Petropavlovsk et d’apprécier les paysages boisés qui bordent la route. Christophe profite de l’occasion pour approfondir les explications sur les animaux vus la veille puis reprend quelques concepts sur le volcanisme. Anna raconte l’histoire de Milkovo, notre ville étape pour le déjeuner, qui fut un bastion cosaque.

La route cède la place à la piste et Christophe passe un documentaire qui permet de se donner une idée du Kamtchatka en hiver avant de parler des différentes ethnies de la région que nous allons visiter à Esso.

Comme la route a été bonne et que nous sommes dans les temps, nous faisons un petit crochet jusqu’au fleuve Kamtchatka pour en apprécier les paysages et les couleurs automnales. Sur les berges du fleuve, on trouve de nombreuses traces d’ours.

Nous arrivons à Esso en soirée, heureux de quitter la piste et de trouver la piscine d’eau chaude thermale de notre hôtel.

Voyage au Kamchatka : Samedi 22 septembre

La journée commence par une petite balade à travers les rues de ce village de 4000 habitants, passant devant les bains thermaux publics, la minuscule place du marché pour finir au musée local sur les ethnies du Kamtchatka.

Après la visite, le bus nous dépose à l’héliport et nous voici partis au-dessus de la toundra où l’hélicoptère se pose près d’une yourte où nous attend Ilya, un éleveur de rennes Evenne qui passe sa vie ici de camp en camp. Il nous accueille autour d’un poêle chaud et répond à nos questions. Nous pique-niquons sur place puis remontons dans l’hélico et trouvons très vite le grand troupeau de rennes de la famille d’Ilya. D’abord effrayés par notre véhicule, les animaux s’approchent lorsque le moteur se tait. Le troupeau compte 1300 têtes pour le plus grand bonheur de nos appareils photo.

Nous rentrons à Esso pour remonter dans le bus et visiter « Menedek », centre culturel des Evennes où nous en apprenons un peu plus sur cette ethnie et son mode de vie. Nous visitons leur yourte et assistons à leur folklore.

De retour, et pour ponctuer cette journée bien remplie, nos participants se retrouvent dans la piscine d’eau thermale chaude de l’hôtel.

Au dîner, peu de discussions, les yeux brillent des merveilles aperçues et de la bonne fatigue des jours de grand air.

Voyage au Kamchatka : Dimanche 23 septembre

Nous quittons Esso après le petit déjeuner et reprenons l’unique route dans l’autre sens direction Petropavlovsk.

En chemin nous déjeunons à nouveau dans l’improbable restaurant/cantine de Milkovo qui sert une nourriture tout à fait convenable.

Les nuages nous laissent la possibilité d’apprécier le paysage. Anna et Christophe ponctuent la route de leurs interventions groupées sur les rennes, le saumon, et l’ours brun.

Nous retrouvons l’hôtel Avacha en fin d’après-midi après un arrêt au monument des ours de Yelisovo et à l’église de la trinité de Petropavlovsk pour admirer le paysage avec les 3 volcans, le Koryaksy, l’Avachinsky et le Kozelsky, dégagés de leurs écharpes de nuage.

Voyage au Kamchatka : Lundi 24 septembre

De bon matin, nous montons dans l’hélico, sous une météo d’été méditerranéen, il nous faut 1h pour rejoindre l’incroyable lac Kuril et ses 80 km carrés.

Le vol est déjà d’une beauté remarquable notamment l’arrivée sur le lac et le volcan Illinsky.

Après les formalités, nous partons à pied avec notre guide Vassily et sa belle moustache, vers un rivage équipé d’une passerelle et d’une tour d’affût. C’est là que passent nos premiers ours. Une mère avec deux petits, des solitaires se jetant subitement dans les flots pour en ressortir un saumon qu’ils déchiquètent et consomment sans autre forme de procès.

L’endroit est fabuleux, l’eau scintille de mille feux, la végétation et les arbres nous offrent toutes les gammes de vert.

C’est juste extraordinaire ! Toute cette vie, toute cette Nature !

Nous nous émerveillons à chaque ours et les appareils photo n’en finissent pas de cliqueter.

Nous pique-niquons dans l’enceinte gardée par les rangers et sautons dans les bateaux à moteur qui nous amènent de l’autre côté du lac.

Les bateaux nous abandonnent sur la plage que nous longeons vers une autre tour d’affût devant laquelle une ourse obèse nous fera son show pendant plus d’une heure, traquant les saumons, venant vers nous, repartant pour finalement revenir et s’asseoir en attendant une opportunité facile.

L’heure de rentrer sonne bientôt en fin d’après-midi et nous remontons dans l’hélicoptère qui nous posera quelques instants devant les lacs de cratères du volcan Ksodach pour quelques photos supplémentaires et sur le site de pour un bain dans les sources très très chaudes.

Après le restaurant japonais, personne ne se fait prier pour regagner les chambres. Il faut regarder les photos pour s’assurer de ne pas avoir rêvé cette journée hors du commun.

Voyage au Kamchatka : Mardi 25 septembre

Ce matin, nous abordons cette journée plus sportive sous le signe de la détente. Un camion 6X6 nous attend pour nous mener sur les pistes cahotantes et spectaculaires vers le volcan Avacha afin de se dégourdir un peu les jambes pour une petite marche vers un sommet nommé « le Chameau ». La promenade est simple et chacun peut faire demi-tour au gré de sa forme.

Nous déjeunons dans un refuge et partons en début d’après-midi visiter le musée des volcans de Petropavlovsk. Quelques explications, quelques photos et films d’archive finissent de répondre aux questions.

Avant d’aller dîner, c’est l’heure de la dégustation de Vodka, orchestrée par Christophe. Nous goutons les vodkas les plus classiques, les russes, puis les polonaises ainsi que quelques exemples de vodka aromatisées.

Au fur et à mesure des verres, la bonne humeur s’amplifie et les souvenirs des jours précédents reviennent dans les discussions.

Tout le monde est ravi.

Voyage au Kamchatka : Mercredi 26 septembre

Pour commencer cette journée, Christophe réunit toute l’équipe pour une conférence sur les expéditions de Vitus Béring.

Ensuite c’est l’heure du shopping qui est bientôt écourtée par des nouvelles de l’héliport. La météo peu favorable du début de matinée s’améliore, c’est le moment de filer pour tenter de clore notre programme de vol.

C’est vers le volcan Avachinsky que commence notre aventure. La lave froide qui remplit le cratère est recouverte de neige, çà et là, les fumerolles cachent une épaisse fumée blanche. Certes, il y a quelques nuages, mais la scène est spectaculaire. Le volcan Koryaksy voisin est clairement visible. Nous poursuivons par le volcan Jupanovsky dont le cratère béant est rempli de fumeroles. Il a neigé la nuit dernière, le paysage est saisissant.

Quelques minutes plus loin, c’est sur un îlot de la rivière Jupanova que l’hélicoptère se pose pour quelques minutes de silence sylvestres sur cette rivière réputée pour les pêcheurs. Un ours pointe même le bout de son museau et traverse la rivière à quelques dizaines de mètres de nous.

Après le déjeuner tardif, nous terminons la phase shopping au marché au poisson et au supermarché afin que nos participants ne rentrent pas les mains vides.

Voyage au Kamchatka : Jeudi 27 septembre

Notre dernière journée commence par un vol en hélicoptère au-dessus des volcans Gorely et Mutnovsky. Le ciel est bien clair ce matin, mais il y a beaucoup de vent. L’excursion se passe à merveille avec d’incroyables panoramas qui passent sous nos yeux. Cratères, fumerolles, neiges accrochées sur le haut des volcans. Le vent ne nous permet que de faire un seul arrêt près du canyon « dangereux » et la cascade « dangereuse », mais quel spectacle !

Tout le monde sort de cette matinée avec un large sourire.

Mais la journée ne s’arrête pas là, après le déjeuner, nous profitons du soleil pour passer un peu de temps sur l’infinie plage de sable noire qui borde l’océan pacifique et continuons en ville vers deux points de vue sur la baie Avacha.

Enfin, nous nous rendons chez Sacha, l’homme de la forêt qui nous a préparé un repas à base de plantes sauvages, de riz et de saumon fumé sur place sous son Chum (tente dans le style des ethnies locales).

Musique et poésie sont au rendez-vous grâce à ce personnage haut en couleur et typiquement Russe. Sourires, et toast à la vodka sont au rendez-vous au gré des flammes et des chansons.

Une soirée authentique et forte pour ponctuer notre voyage.

Consulter la fiche voyage

Les commentaires sont fermés !