fiche voyage CROISIÈRE EN ALASKA
RECHERCHER UN VOYAGE

Choisissez au moins un critère de recherche.

Retour

2018 CROISIÈRE EN ALASKA

Dates : du 01/09/2018 au 10/09/2018
Prix : dès 6100 €
Confort :
Difficulté :
Bateau : Island Spirit
Des grizzlys, des baleines... Route intérieure et glaciers. Indiens et chercheurs d'or. Bateau de 30 places 100 % francophone.
Réserver ce voyage Être rappelé gratuitement
Catégories : Alaska, baleines

Croisière en Alaska à bord de l'Island Spirit

L'Island Spirit (l'« Âme des îles ») a été construit en 1978 et transformé en 2002 en bateau de passagers, puis adapté en 2010 aux nouvelles normes des garde-côtes américains. Bien que navigant dans les fjords protégés, le bateau dispose de stabilisateurs, pour le confort de ses passagers.
Et très important pour nous : le bateau est géré par un couple de propriétaires dont le mari est le commandant : ils connaissent chaque mille, chaque crique, les plus beaux ancrages et soignent leur bateau, comme « chez eux » : nous serons en famille : 30 passagers seulement, 8 hommes d'équipage, hôtesses et guides naturalistes, 2 guides naturalistes de Grands Espaces.
Et ce bateau a une grande originalité : il est la seule petite unité de la flotte agréée par l'US Coast Guard à fonctionner sur les puissantes batteries, la nuit, garantissant ainsi des soirées et des nuits sans bruit de moteurs, au milieu des fjords et des montagnes de l'Alaska…
Chaque cabine dispose de 2 lits, un bloc WC douches et une grande fenêtre qui peut s'ouvrir. Les cabines avec grand lit sont légèrement plus grandes. Le bateau est équipé d'embarcations d'excursion, il possède un salon, bar (boissons y sont incluses) restaurant, et d'une bibliothèque.

Consulter la ficheConsulter le plan

Descriptif

Alaska...

Le nom même résonne comme aventure, grands espaces...
Appelé ainsi par les Aléoutes, Alaska signifie « continent»; ces étendues sauvages couvrent plus de 1,7 millions de km², soit plus de 3 fois la superficie de la France. Et dans ce «bush», ne vivent que 731 000 habitants.
L'Alaska continental est riche de son pétrole exploité vers le Cercle polaire arctique. Cette région est également riche de ses 3000 rivières et du fleuve Yukon qui traverse le pays : il fut l'une des grandes routes de la ruée vers l'or. Aujourd'hui les grandes cordillères montagneuses couvertes par 41 000 km² de glaciers attirent des touristes par centaines de milliers, surtout vers le Parc national de Denali, le sommet le plus élevé d'Amérique du Nord avec ses 6194 mètres d'altitude. Plus au Sud, l'Alaska court le long de la côte en une immense « queue de poêle » lacérée par les fjords : sur 860 kilomètres, c'est la Route maritime intérieure. 70 glaciers s'y jettent en mer, entre des montagnes habillées de forêts immenses voilées par les brumes du Pacifique et aux eaux d'une exceptionnelle richesse, attirant loutres, otaries, phoques, ours, baleines. Sur les pentes les chèvres des Rocheuses, ours noirs et aigles pêcheurs sont régulièrement observés.
À l'Ouest, l'Alaska se prolonge par la péninsule et Katmaï, puis les îles aléoutiennes, qui font partie de la Ceinture de feu du Pacifique. Les volcans y sont nombreux et parmi ces paysages, la vallée des 10 000 fumées constitue l'un des hauts lieux de la volcanologie au monde. Les rivières y attirent les saumons qui viennent s'y reproduire, donnant aux grizzlys l'occasion de somptueux festins. La croisière et l'extension vous font pénétrer l'Alaska des animaux, de la nature, en alliant la saison favorable aux observations et photographies des ours à celle des baleines qui sont nombreuses dans ces eaux. À l'exception de Juneau, Sitka et Anchorage qui sont les 3 villes chargées d'histoire et «qu'il faut voir», nous n'irons que dans les lieux où forêts, indiens, cascades et glaciers sont rois : c'est pourquoi, là où il n'y a pas de routes, bateau et hydravions seront nos moyens de rejoindre les sites.

Aspects pratiques

Formalités : Passeport biométrique valide 6 mois après la date retour (pour les ressortissants de l'Union Européenne). Nous vous assisterons pour les formalités nécessaires.

Logement : Nous consulter.

Déplacements : Nous consulter.

Vêtements : Températures de + 5 à + 8°C, il pleut régulièrement, le temps change très vite.

Activités : Observation animalière. Randonnées/excursions.

Guide(s) : Nous consulter.

Informations complémentaires : Minimum de 20 participants.
Décalage horaire de moins 10 heures par rapport à Paris.

Photo 1 CROISIÈRE EN ALASKA Photo 2 CROISIÈRE EN ALASKA

Programme : voyage en Alaska

1er septembre : Paris ou Genève-Juneau

Vols vers Juneau (selon arrangements) et arrivée dans la soirée, et installation à l’hôtel.

2 septembre : Juneau et glacier Mendenhall

Visite du célèbre glacier Mendenhall dont la langue de 19 km de long vient vêler ses icebergs à 20 km du centre-ville… Toutes sortes de sentiers permettent des perspectives très diverses pour observer et photographier ses différentes facettes.
Et qui dit « Alaska » dit « hydravion » : nous partons donc en hydravion pour survoler le canal Gatineau avant d’arriver aux 1500 km² très spectaculaires du champ de glace de Juneau et atterrir au Taku lodge pour une dégustation du célèbre saumon «Royal»…
Embarquement vers 17 heures à bord de l’Island Spirit, cocktail de bienvenue et première navigation vers le glacier Sum Dum. Ancrage dans la baie de Sanford.

3 septembre : Terror Fjord – Fjord Endicott Arm et glacier Dawes

Le site est idéal pour se mettre en quête de l’avifaune: guillemots, canards harlequins, plongeons… Puis nous pénétrons dans le fjord Endicott Arm où chèvres de montagnes, baleines et phoques sont réguliers. Ce fjord se termine par le célèbre glacier Dawes: navigation dans le brash et, quelques icebergs plus tard, le glacier… C’est notre soirée glacier et peut-être serons-nous au premier rang au moment d’un beau vêlage… Le fonctionnement du glacier n’aura bientôt plus de secret pour nous. Conférences avec vos guides sur les grands champs de glaces, et les glaciers de l’Alaska, avec un morceau de glace très nature dans le verre à whisky.
Nuit dans une petite baie paisible.

4 septembre : Terror Fjord

Navigation pendant la matinée, nous approchons de «Terror Fjord» où nous passerons la nuit. Nous serons le seul bateau de croisière à y passer la nuit, en pleine nature sauvage dominée par des pics escarpés et les glaciers.
Chutes d’eau spectaculaires, glaciers suspendus: nous en profitons au maximum à pied, en kayaks, en gros zodiac ou en petits bateaux ou plus simplement à déguster un apéritif, entouré de ces paysages magnifiques.

5 septembre : Kake – Brothers Island

La petite bourgade de Kake, du nom de la tribu des Tlingit Kake qui contrôlaient les routes commerciales de la région à l’arrivée des premiers explorateurs, est bien connue pour sa station d’alevinage de saumons. L’occasion de tout connaître de la gestion des populations de saumons dans la région. C’est une immersion dans la forêt de Tongass, protégée depuis 1907. C’est un lieu d’observation des ours noirs qui sont fidèles au rendez-vous donné par «Mère Nature»… aux saumons, aux ours et autres consommateurs de poissons goûteux… touristes y compris… Navigation et observation d’une colonie d’otaries de Steller. Elles sont à Brothers Island en nombre… Cette espèce fut autrefois menacée par les chasseurs et a aujourd’hui repris. Il y a plusieurs espèces de saumons dans le Pacifique et nous parlerons en conférence et sur le terrain de leur écologie. La pêche au saumon royal est l’un des « sports » les plus réputés en Alaska, mais pour le marché mondial, les fermes d’élevages fournissent le gros du marché. Ce poisson est si important pour les peuples indiens, l’économie de l’Alaska et… ours, aigles et pinnipèdes !

6 septembre : Détroit de Chatham

Observations des baleines à bosse et autres mammifères marins sont à l’ordre du jour aujourd’hui… Mais nous sommes aussi à la période à laquelle les saumons remontent cours d’eau, cascades et chutes… Et nous cherchons les ours noirs et grizzlys. Les petits bateaux nous permettent des excursions nombreuses…
Parmi les mammifères marins nous guettons les loutres de mer, autrefois massacrées pour l’extraordinaire valeur de leur fourrure. Phoques et otaries y sont présents. Parmi les cétacés on peut observer dauphins, rorquals et orques.
Mais les eaux de la Route Intérieure sont surtout fréquentées par les mégaptères –ou baleines à bosse- qui se nourrissent là d’un krill abondant, avant de rejoindre leurs quartiers d’hiver au Mexique. Enfin, de somptueux paysages défileront pendant le dîner tandis que l’Island Spirit navigue vers une petite crique tranquille pour la nuit.

7 septembre : Tenakee Springs

Rencontre avec une petite communauté d’Alaskiens ; loin du tourisme de masse et des escales des paquebots géants, nous découvrirons la vie quotidienne de cette petite communauté d’une centaine de personnes. Cette journée est également l’occasion d’une immersion dans la «Tongass Rainforest» dont la richesse n’a d’égal que son extension (70 000 km²).
Ces communautés d’indiens vivaient autrefois de la chasse et de la pêche en peuplant toute cette côte, la plus riche de l’Alaska. Loin des villes, leurs totems, leurs maisons, leur économie de chasse et de saumons fait la réalité de ce coeur d’Alaska.

8 septembre : Icy Strait Point

Nous arrivons dans l’ancienne ville de Hoohah. Autrefois une conserverie très active, cette localité a maintenant été rénovée et permet de comprendre les cultures auchtotones, au travers des danses et des maisons bien typées. L’ancrage est cerné ce soir par les forêts qui tapissent les îles. Nous pourrons explorer les rives et rivières où les ours rôdent, les aigles pêcheurs veillent…

9 septembre : Route intérieure

La croisière nous emmène vers les baies calmes des îles Chichagof et Admiralty.
L’occasion d’évoquer les indiens Tlingits et l’époque où l’Alaska était russe. Pour ceux qui le désirent nous laisserons le bruit des moteurs hors-bords pour une excursion en kayak bi-place, avec nos guides, et dans les eaux calmes de ces fjords bien protégés où la nature est reine. Navigation vers Juneau dans l’après-midi.

10 septembre : Juneau

Dernier petit-déjeuner à bord et transfert vers l’aéroport pour les vols retours ou vers Anchorage (selon arrangements).

Extension Denali

Du 10 au 17 septembre 2018

10 septembre : Anchorage

Arrivée et installation à l’hôtel, dîner à la « Mine d’or », un restaurant au cadre bien typé.

11 septembre : Katmaï et les ours

Départ en hydravion pour Katmaï, d’où nous partirons à l’approche et l’affût des grizzlys trois heures durant. On observe toujours des grizzlys lors de ces tours encadrés par les gardes du Parc national.
Retour sur Anchorage dans l’après-midi puis temps libre. Dîner.

12 septembre : Kenaï la Russe

Départ le long de Cook Inlet vers Soldotna, la rivière Kenaï et la ville de Kenaï, installée par les Russes il y a plus de 200 ans.

13 septembre : En route vers Denali

Départ vers le Parc national de Denali, le plus haut sommet de l’Amérique du Nord (6200 mètres). Nous emprunterons la route asphaltée qui traverse les territoires des orignaux qui sont en période de rut, à la recherche d’animaux. Installation à l’hôtel à Healy, d’où nous pourrions voir les aurores boréales si elles sont actives ; dîner dans un restaurant proche.

14 septembre : Parc national de Denali

Départ avec les « Shuttle bus », qui sont les seuls moyens pour atteindre l’entrée du Parc national. Si le ciel est dégagé, les panoramas sur le Denali seront superbes. Dîner au Salmon Bake, l’un des restaurants les plus anciens et typés de Denali.
Nuit à l’hôtel, et aurores boréales… ?

15 septembre : Fairbanks – La ruée vers l’or

Route vers Fairbanks, née de l’or. Nous traverserons la grande forêt boréale – ou taïga.Dîner au « Turtle Club », réputé pour ses steaks.

16 septembre : Fairbanks – Les pionniers

En matinée, excursion et film à l’Université de l’Alaska puis visite d’une ancienne drague et du pipe-line transalaskan.
Dîner dans un cadre trappeur au restaurant « Pump », en bord de rivière.

17 septembre : Fairbanks – Paris ou Genève

Vols selon arrangements (arrivée le 11 septembre).

Prix par personne

Cabines doubles, 2 lits 6100 €
Cabines doubles, 1 grand lit 6250 €
Occupation individuelle (cabines N° 1 et 2) 8300 €
Le prix inclut : la pension complète et es activités mentionnées, un ou plusieurs guides spécialistes et de Grands Espaces, l'assurance rapatriment.
Il n'inclut pas : les vols - Europe - Juneau (à partir de 1300 €), les frais de visa américain, l'assurance annulation, les pourboires et les extras personnels.

Prix extension
En chambre double : 2850 €

Réserver ce voyage Être rappelé gratuitement