fiche voyage  DANS LES GLACES DU SPITZBERG
RECHERCHER UN VOYAGE

Choisissez au moins un critère de recherche.

Retour
Ours blanc - Zodiacs - Spitzberg tourisme - Grands Espaces

2017  DANS LES GLACES DU SPITZBERG

Dates : du 07/07/2017 au 16/07/2017 Dernières places
Prix : dès 6550 €
Confort :
Le tour complet de l’archipel, avec les paysages alpins de l’Ouest, et les grands glaciers et calottes de l’Est (160 kilomètres de fronts de glaces et d’icebergs) véritables carte d’identité du Spitzberg.
Réserver ce voyage Être rappelé gratuitement
Catégories : Arctique, Brise-glace, Ours polaires, Spitzberg, Svalbard

Grand tour du Spitzberg à bord de l'Ortelius

L'Ortélius a été construit en 1989 par les chantiers navals de Gdansk en Pologne et baptisé Marina Svetaeva. Il a servi de bateau de recherche pour l’Académie des Sciences de Russie. Le bateau a été acheté par la compagnie néerlandaise « Oceanwide Expeditions » en 2011 et réaménagé pour accueillir 116 passagers et 34 membres d’équipage.
Toutes les cabines et suites ont des WC douches privés, sont extérieures et possèdent un minimum de 2 hublots ou fenêtres. L’Ortelius est un bateau confortable disposant de larges ponts extérieurs, 2 restaurants, un bar, une grande salle de conférence et une infirmerie, une bibliothèque, un sauna…

Descriptif

Croisière polaire : Grand tour du Spitzberg

- Objectif principal : observations et photographies d’ours blancs : un festival d’images
- Une faune protégée depuis des décennies et peu farouche qui fait la réputation de cet archipel.
- Des journées entières dans la banquise au royaume des ours morses, phoques et baleines, grâce à l'Ortélius, le seul brise-glaces opérant des croisières au Spitzberg.
- Une capacité du brise-glaces, réduite à 100 passagers, et 12 guides conférenciers polaires dirigés par le meilleur connaisseur français du Spitzberg, Christian Kempf.

Aspects pratiques

Formalités : Nous consulter.

Logement : À bord de l'Ortelius.

Déplacements : Zodiacs

Vêtements : Vêtements chauds/polaires. Voir notre FAQ : nature et climat.

Activités : Observation animalière. Excursions/Expéditions.

Guide(s) : Nous consulter.

Informations complémentaires : Néant.

Photo 1  DANS LES GLACES DU SPITZBERG Photo 2  DANS LES GLACES DU SPITZBERG

Programme de la croisière polaire : Grand tour du Spitzberg à bord du brise-glaces l'Ortélius

Jour 1 : Paris – Longyearbyen

Vol direct privatisé au départ de Paris CDG et arrivée à la mi-journée à Longyearbyen. Excursion en bus dans la vallée de l’Adventdal et découverte de la ville. Embarquement vers 17h et croisière dans l’Isfjord (horaires à confirmer).
Réunions d’informations puis navigation le long des enclaves minières russes avant de partir en haute mer où nous avons des chances d’observer des baleines au large de l’île du Prince Charles.

Jour 2 : Baie de la Croix-Lilliehookfjord

Nous passerons la journée dans ces fjords, faits de glaciers qui dévalent des montagnes.
C’est l’une des plus belles régions. Le Krossfjord fut une implantation nazie, dans la baie du Roi et parmi les glaciers les plus impressionnants il y a ceux du Roi, du Lilliehook (5 km de fronts de glaces), et du 14 juillet ainsi nommé par le Prince Albert Ier de Monaco en 1906. Les sommets sont déchiquetés par le gel et dépassent 1200 mètres d’altitude.
Plusieurs petites colonies d’oiseaux marins, de nombreux îlots abritant eiders et bernaches et la présence régulière de phoques sur les petits icebergs complètent la richesse de ces sites.

Jour 3 : Glacier de Monaco

Cette appellation couvre l’entrée du Woodfjord, encombré de bois de flottage et réputé pour les couleurs pourpres de ses montagnes du dévonien, et ses cétacés. La toundra du Reinsdyrflya est connue pour ses oiseaux et sa flore. Plusieurs huttes de trappeurs rappellent l’histoire des lieux.
Nous irons vers le glacier Erik, qui se jette dans un lac glaciaire et nous naviguerons en zodiacs devant le front du glacier.

Jour 4 : Sept-îles et banquise

Par plus de 80° de latitude Nord, un archipel étend ses îles où les morses et les ours sont réguliers.
C’est là que le jeune Nelson, vainqueur de Trafalgar fut officier britannique de l’expédition de Phipps en 1773.
Plusieurs îles sont le refuge de macareux et de mergules.
Départ vers le Nord, vers la limite de la banquise où rôdent les ours à la recherche des phoques qui se reposent sur les plaques de glaces.

Jour 5 : Banquise

Durant cette journée, nous naviguerons en lisière de banquise et entre les plaques lâches et entrechoquées, à la recherche d’ours et d’autres animaux, tout en organisant une croisière en zodiac et (si les conditions le permettent) un débarquement sur une plaque de glace, pour vous faire connaître et comprendre ce milieu naturel si extraordinaire qu’est la glace de mer. Nous espérons de même y observer la très rare mouette blanche, et des phoques du Groenland.

Jours 6 et 7 : Terre du Nord-Est, Edgeoya et Barentsoya

Dans les eaux du Sud du détroit de Hinlopen, nous guetterons les baleines, nous débarquerons dans le désert froid de la baie de Vibe (il n’y tombe que 200 mm de pluie par an), nous approcherons une colonie de morses et nous tenterons de longer en partie la plus grande barrière de glaces (160 km) de l’hémisphère Nord.
Selon les glaces, nous naviguerons dans la banquise à la recherche d’ourses et de leurs jeunes ; en effet, les deux grandes îles sont un lieu de reproduction des ours et le Storfjord proche est un lieu de rassemblement de phoques, amenant ainsi les femelles à fréquenter ces lieux.
Ces îles sont également riches de l’histoire des trappeurs et des baleiniers qui se sont installés ici il y a quatre siècles.
Ces grandes îles sont aussi l’occasion de découvrir la toundra fleurie et animée d’oiseaux qui caractérise ce mois de juillet, le mois le plus clément au Spitzberg. Les rennes y sont nombreux.
Les morses s’y reposent sur deux plages et dans une gorge abrupte, les mouettes se reproduisent sous l’oeil du renard polaire.
Si les glaces le permettent, nous irons vers le grand front de glaces du Negribreen qui coule depuis la calotte centrale.

Jours 8 et 9 : Hornsund et Bellsund

Au pied de l’un des plus hauts sommets de l’archipel, le Hornsundtid (1431 mètres d’altitude) nous irons vers Brepollen et ses 5 glaciers qui se jettent en mer, et vers les grandes colonies d’oiseaux du fjord Mayer. Hornsund est l’un des fjords les plus englacés et spectaculaires de l’archipel.
Ours et phoques sont réguliers aussi entre les icebergs, alors que près de la base de recherches scientifiques polonaises installée en 1932, se trouve l’une des plus grandes colonies de mergules : cet oiseau marin de la taille d’un merle est le plus commun, avec environ 2 millions d’individus.
Les restes de baleiniers sont aussi présents pour témoigner de l’histoire dense de ces terres polaires.
Dans Bellsund nous découvrirons l’histoire des expéditions françaises au XIXe siècle, les restes de massacres de baleines par les Norvégiens, les tentatives d’exploitation de mines d’or, les toundras riches de fleurs et de rennes et les colonies de milliers d’oiseaux.

Jour 10 : Longyearbyen

Arrivée à quai vers 8h. Débarquement vers 9h, matinée libre pour les achats et la visite des musées. Départ du vol vers Paris à 12h45 et arrivée à Paris CDG vers 17h30.

Prix par personne

Le prix comprend : croisière avec toutes les excursions, vol direct au départ de Paris, transferts, assurance rapatriement.
Le prix ne comprend pas : assurance annulation, pourboires, boissons et dépenses personnelles.

Cabine quadruple,2 lits bas et 2 couchettes, hublot 6550 €
Cabine triple,2 lits bas et 1 couchette, hublot 7350 €
Cabine double, 2 lits bas, hublot* 7750 €
Cabine double, 2 lits bas, fenêtres 7950 €
Cabine de luxe, 2 lits bas, fenêtres 8550 €
Cabine supérieure, 1 lit double, fenêtres 9700 €
*Cabine individuelle 11 900 €
Supplément départ Genève 290 €